Abus des biens sociaux à Madagascar, spoliation des terrains de la Sirama Nosy be 1ère partie – La gazette de la grande Ile du 19 octobre 2013

0
114

Le HVM nous avait habitués aux scandales immédiats ou instantanés. C’était le cas avec, notamment, les mallettes aux députés pour éviter la déchéance de Hery Rajaonarimampianina et les détournements de deniers publics par Claudine Razaimamonjy pour renflouer les caisses du HVM. Maintenant, il faudra se familiariser avec les scandales différés ou découverts a posteriori. C’est le cas avec l’affaire des passeports et cartes grises inutilisables mise à nu récemment et l’affaire de la spoliation des terrains de la Sirama à Nosy-Be. C’est ce dernier scandale retentissant qui nous intéresse aujourd’hui. On aurait tort de croire que les barons du HVM se sont gavés exclusivement dans la capitale. En effet, ils ont réussi à détourner à leur profit des terrains de la Sirama Nosy Be. Des employés de la Sirama Nosy Be et des habitants de Nosy Be sont en colère contre les dirigeants actuels et certains syndicalistes de la Sirama Nosy Be qui se sont permis de vendre en catimini des milliers d’hectares de terrains plantés de canne à sucre appartenant à la Sirama Nosy Be. Les barons du HVM à la manœuvre ne sont autres que Mbola Rajaonah et Mamy Ratovomalala, conseillers de Hery Rajaonarimampianina. Les deux compères ont engrangé de super profits en revendant à des Indopakistanais de renom ces terrains qui font pourtant partie des actifs de la Sirama Nosy Be. A présent que la Sirama Nosy Be a été spoliée de ses terrains, sa production de sucre va considérablement chuter. En plus de se sucrer sur les terrains vendus de manière illicite, la bande d’escrocs va vraisemblablement s’enrichir aussi sur l’importation massive de sucre. Comme d’habitude, la spéculation sur le sucre rendra cette denrée rare, donc chère. La mort de la Sirama est programmée et des milliers d’emplois directs et indirects sont menacés, mais cela n’empêche pas les barons du HVM de dormir sur leurs deux oreilles. Nous reviendrons abondamment sur ce scandale qui ne sent pas bon la corruption sur l’Ile aux Parfums.

Lola R et Ranary

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here