Electrification de la maison de force de Tsiafahy par Le PNUD

Près de quarante (40) ans après sa construction, la Maison de Force Tsiafahy dispose enfin d’un système électrique permettant l’alimentation électrique de l’établissement proprement dit, mais aussi des bâtiments administratifs et des logements pour le personnel. Dans l’après-midi du 03 septembre 2019, accompagné par la Représentante Résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à Madagascar et le staff du Ministère de la Justice, Monsieur le Garde des Sceaux a procédé à l’inauguration de ce nouveau dispositif.

En effet, l’acquisition de ce système électrique solaire a été financée par le PNUD dans le cadre du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix, à travers l’appui a la réforme du secteur de la sécurité. C’est dans ce sens que Madame Marie Dimond a souligné dans son discours que «la sécurité de la maison de force est désormais renforcée grâce à l’alimentation en électricité 24h/7, assurant ainsi une meilleure visibilité et surveillance de l’enceinte ». Elle n’a pas manqué de réitérer la volonté du PNUD à pérenniser le partenariat avec le Ministère de la Justice, pour ainsi contribuer à l’amélioration des conditions de détention, conformément à l’ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus ; plus connu sous l’appellation « Les Règles Nelson Mandela ».

Pour sa part, Monsieur Jacques Randrianasolo a d’emblée remercié le PNUD pour son soutien indéfectible à l’endroit du Département de la Justice ; en espérant que le partenariat se développe de plus en plus car la promotion d’une Justice respectueuse des Droits de l’Homme est une vision communément admise entre les deux entités. Le Ministre de la Justice s’est ensuite adressé au personnel du Ministère de la Justice –et particulièrement à l’Administration Pénitentiaire- en leur demandant de redoubler d’effort pour redorer leur image souvent ternie par quelques éléments qui s’adonnent encore à des pratiques condamnables (favoritisme et complicité avec certains détenus, manque de rigueur…). Monsieur le Garde des Sceaux a fermement insisté sur l’obligation de tout un chacun, de préserver les nouvelles infrastructures.

Rappel technique :
Coût total des travaux : 60 270 USD, financé par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la paix

Exécution des travaux : appuyés par le PNUD avec le financement du Fonds pour la Consolidation de la Paix a travers l’appui a la reforme du secteur de la sécurité

Travaux effectués :
– Fournitures, installation et mise en marche de système d’électrification solaire de la maison de force de Tsiafahy et pour les logements du personnel.
– Alimentation en électricité solaire :
. Mise en place de supports métalliques (abri motos) des panneaux sur fondations sur une surface de 9 m x 2 m
. Fourniture et pose de 12 panneaux solaires, couverture de besoin journalier de près de 19 000 Wh
. Fourniture et mise en place de parc à batteries
. Fourniture et mise en place des autres éléments
. Fournitures de 18 lampadaires solaires de 10 W, de 3,5 m de hauteur, avec système intégré (panneaux, batterie) et détecteur de crépuscule.
– Installations électriques dans la maison de force :
. Branchement général à partir du convertisseur
. Fournitures et pose de 29 points lumineux et 16 projecteurs avec détecteur de mouvement, d’une sirène et de 15 prises.
– Électrification solaire des logements :
. Fourniture et pose de panneaux 130 w x 2, batterie 100 Ah x 2, régulateur 30A, convertisseur 800 VA et disjoncteur 20 A 20 A 10 A

A Madagascar, en juin 2013, 3 mois de prison ferme pour avoir traiter de pétasse une Magistrate lors d'une altercation de parking

2018
18/11/2018

ERNAIVO Fanirisoa déboutée par le Conseil d’Etat de sa demande de suspension de la décision de la Ministre de la justice

La requête de la candidate à la présidentielle Fanirisoa Ernaivo suite à la décision du Ministère de la Justice de la suspendre de sa fonction de magistrat a été rejetée par le Conseil d’Etat. Le verdict de cette instance judiciaire est tombé hier après un report du jugement mardi dernier. « Nous étions surpris par cette […]

31/10/2018

La suspension de ERNAIVO Fanirisoa a reçu l’assentiment des quatre chefs de Cour d’après la Ministre de la Justice HARIMISA

D’après la Ministre de la Justice, HARIMISA Noro, les quatre chefs de Cour  ont donné leur accord pour la suspension de ERNAIVO Fanirisoa sont : le Premier président de la Cour d’appel, RABEONY Olivier, le Procureur général de la Cour d’appel, ANDRIAMISEZA Charles, Le Premier président de la Cour suprême, Rajaona Andriamanankiandrianina le Procureur général […]

31/10/2018

ERNAIVO Fanirisoa acculée par la Justice, la police nationale et le CSM d’après les journaux malgaches

Le ministère de la Justice, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) et la police nationale ne sont pas restés insensibles face aux propos virulents de la candidate Fanirisoa ERNAIVO, mardi dernier, à Mahamasina. A travers un communiqué, le ministère déplore les déclarations malveillantes et incitant à la haine de la candidate à l’élection présidentielle […]

30/10/2018

Quel sera le verdict de ses pairs magistrats pour la sortie verbale considérée comme « grave » de ladite Magistrate ?

Extrêmement contrariée par la présence des éléments de forces de l’ordre, mais également par le peu d’enthousiasme de la population à adhérer à la revendication du Collectif des candidats, la candidate N°24 Fanirisoa Ernaivo a fulminé contre les forces de l’ordre. « Il n’est pas étonnant si certains d’entre vous (ndlr : les policiers) sont victimes de […]

2013
04/09/2013

En appel, il n’est plus question que d’insulte. La plainte pour coup et blessure a disparu

L’arrêt en appel n’évoque plus les coups et blessures  sur ladite magistrate mais seulement les insultes envers un membre d’une personne détentrice d’autorité. Ce qui démontre que les marques des coups et blessures ont été inventées de toute pièce. Articles similaires

10/06/2013

Le chauffeur est mis en mandat de dépôt le soir de l’altercation et huit jours plus tard condamné à trois mois de prison ferme

Pour Iharizaka par contre, les choses ne font pas un pli (de robe de magistrat) : le lendemain, il se retrouve en mandat de dépôt et huit jours plus tard, il est condamné à trois mois fermes de prison [1]. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le doute n’a pas vraiment bénéficié à l’accusé et certains […]

10/06/2013

Entretemps, la magistrate était allée porter plainte au Parquet, en exhibant semble-t-il des blessures au visage

En fin d’après-midi, des agents de police sont venus chercher Iharizaka à son bureau pour le ramener à la brigade criminelle et le garder à vue. Entretemps, la magistrate était allée porter plainte au Parquet, en exhibant semble-t-il des blessures au visage, un certificat médical et un chemisier déchiré. Selon de nombreux avocats, la plainte […]

10/06/2013

Une voiture mal garée devant l’immeuble Aro à Ampefiloha entraîne une altercation entre deux automobilistes

Ils l’ignorent à cet instant là, mais il se trouve que l’un est ancien ministre des télécommunications et l’autre est magistrate. Articles similaires

10/06/2013

Selon de nombreux témoignages laissent penser qu’aux alentours de 10 heures, la dame ne portait pas de marques de coups au visage

En tout cas, ce sont les archaïsmes qui se réveillent car l’on en vient aux mains. Et là les versions divergent sur qui frappe qui… Toujours est-il que le hasard fait que les deux protagonistes se rencontrent à nouveau au commissariat de police d’Ampefiloha, chacun entendant porter plainte, et que de nombreux témoignages laissent penser […]