Génétiquement corrompus ? par Fenitra Ratejarivony – Expressmada du 4 mars 2019

Dans une  célèbre  fable  de  Bernard Mandeville, des abeilles entretiennent la prospérité de la ruche où elles vivent par la corruption. Lassé des différentes plaintes qui montent jusqu’à lui, Jupiter décida de rendre la ruche vertueuse. La corruption fut alors éradiquée mais à quel prix ? N’étant plus motivées par l’appât du gain, les abeilles dédaignèrent le luxe, l’industrie, les beaux-arts, … La corruption disparut mais les abeilles honnêtes étaient toutes pauvres se contentant du « creux d’un arbre ». La conclusion a créé la polémique : « Il faut que la fraude, le luxe et la vanité subsistent, si nous voulons en retirer les doux fruits ».

« Les vices privés font la vertu publique ». Si Adam Smith a, depuis, repris cette idée et si elle continue de nous parler, c’est qu’elle possède une part de vérité. Mais alors, pourquoi Madagascar, l’un des pays les plus corrompus au monde, n’arrive toujours pas à s’extirper du gouffre abyssal de la misère ? Ne serait-ce pas parce que chez nous, contrairement à la ruche prospère, les millions de vices égoïstes forces motrices de la corruption, sont d’une grande stérilité publique ?

Dans le Nouveau Testament, Paul de Tarse a popularisé une fameuse formule qui explique mieux que la fable des abeilles le cas malgache : « l’argent est la source de tous les maux ». En 1844, Karl Marx, qui était encore loin d’avoir atteint sa maturité philosophique, écrivit ceci : « un homme peut être laid, mais s’il peut se procurer les plus belles femmes ». Sans argent, un homme ne paut compter que sur ses qualités humaines. Ainsi, conclut-il, l’argent aliène l’homme en portant atteinte à sa nature humaine et en impactant son rapport à autrui. Et chaque homme porte en lui cette maladie, cette passion pour l’argent qui, selon Nietzche, est un avatar du fanatisme religieux : en elle est présent le désir de puissance.

Quand une maladie s’installe et prend racine nous imposant une vie rythmée par ses symptômes que l’habitude a rendu indolores, ses maux deviennent des parties intégrantes de nous-mêmes inconscients et insensibles à la gangrène qui nous pourrit. Cette maladie, par ses manèges à fins de survivance, prend la place de l’essence du malade et parvient à créer l’illusion d’être nécessaire à la survie du malade. Ainsi est décrite la résistance d’une maladie qui, en                permanence, nous mine mais    qui s’est proclamée nécessaire et indispensable : la corruption.

Quand de l’aveu même des plus fameux concernés, elle est devenue leur gagne-pain quotidien, on doit se rendre à l’évidence : le chemin de la guérison est pavé d’obstacles quasi- infranchissables, de murs incassables dont la destruction nécessite des moyens et des techniques surhumains. On ne jugule pas facilement un fléau qui s’inscrit presque dans notre patrimoine génétique.

RANARISON Tsilavo NEXTHOPE, obtient 428.492 euros dans un jugement du Tribunal correctionnel qui se contente de dire qu'il résulte de preuve suffisante donc sans aucune motivation

2015
15/12/2015

Avec un jugement SANS MOTIVATION « Il résulte preuve suffisante » du tribunal correctionnel d’Antananarivo du 15 décembre 2015, présidé par RAMBELO Volatsinana,

Avec un jugement SANS MOTIVATION « Il résulte preuve suffisante » du tribunal correctionnel d’Antananarivo du 15 décembre 2015, présidé par RAMBELO Volatsinana,

SUR L’ACTION PUBLIQUE Il résulte de preuve suffisante contre le prévenu A Solo-Niaina d’avoir commis le délit d’abus de confiance à lui reprocher : Qu’il échet de le déclarer coupable. Attendu cependant qu’étant délinquant primaire, le prévenu peut bénéficier des dispositions bienveillantes des articles 569 et suivants du code de procédure pénal Jugement rendu par […]

14/12/2015

L’arrêt du tribunal correctionnel d’Antananarivo du 15 décembre 2015 qui est sans motivation viole la loi malgache

Le jugement du tribunal correctionnel d’Antananarivo du 15 décembre 2015 ne prend même pas la peine de motiver sa décision pour déclarer coupable Solo. Qu’est ce que ça veut dire : «  Il résulte de preuve suffisante contre le prévenu  » ? Alors qu’il n’y a aucune explication pour expliquer cette preuve suffisante. Le magistrat […]

13/12/2015

Rester attentif et avoir à l’esprit que l’insuffisance des motifs constitue un motif de cassation d’après Harimisa Norovololona, facilitateur

Rester attentif et avoir à l’esprit que l’insuffisance des motifs constitue un motif de cassation d’après Harimisa Norovololona, facilitateur

Sur la rédaction des jugements Le facilitateur a partagé son expérience (de 32 ans au sein de la magistrature malgache) sur ses constats et préconisé les bonnes pratiques suivantes : Rédiger les décisions en de termes simples mais avec une motivation. Cette dernière pourrait ne faire que 3 phrases Rester attentif et avoir à l’esprit […]

13/12/2015

HARIMISA Noro Vololona sur la rédaction des jugements : Rédiger les décisions de justice en de termes simples mais avec une motivation de 3 phrases

HARIMISA Noro Vololona sur la rédaction des jugements : Rédiger les décisions de justice en de termes simples mais avec une motivation de 3 phrases

Les enjeux de la motivation d’une décision sont cruciaux. Moralement la motivation est censée garantir de l’arbitraire, mais ses vertus sont aussi d’ordre rationnel, intellectuel, car motiver sa décision impose à celui qui la prend la rigueur d’un raisonnement, la pertinence de motifs dont il doit pouvoir rendre compte. Le cas échéant, la motivation donnera […]

12/12/2015

la motivation d’un arrêt du Tribunal doit faire apparaître de façon claire et non équivoque le raisonnement de celui-ci par Pierre Arhel, docteur en droit

  Après avoir rappelé que la motivation d’un arrêt du Tribunal doit faire apparaître de façon claire et non équivoque le raisonnement de celui-ci, de manière à permettre aux intéressés de connaître les justifications de la décision prise et à la Cour d’exercer son contrôle juridictionnel, la Cour constate que ces exigences ne sont pas satisfaites en […]

12/12/2015

La motivation des décisions de justice en France par Alain LACABARATS Président de chambre à la Cour de cassation française

La motivation des décisions judiciaires est un exigence fondamentale du droit au procès équitable, qui ne peut se satisfaire d’un système où l’action du juge relèverait d’un pouvoir discrétionnaire et de l’arbitraire. La motivation a d’abord une fonction pédagogique : elle donne une explication de la décision et doit démontrer l’impartialité de la juridiction. C’est […]

12/12/2015

La demande parait juste et bien fondée n’est pas une motivation d’après la Cour de cassation , pourvoi 75-12602 du 26 octobre 1976

Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du mardi 26 octobre 1976 N° de pourvoi: 75-12602 SUR LE MOYEN UNIQUE PRIS EN SA PREMIERE BRANCHE : VU L’ARTICLE 102 DU DECRET DU 20 JUILLET 1972, APPLICABLE EN LA CAUSE ; ATTENDU QUE POUR CONDAMNER SALVAN AU PAIEMENT D’UNE SOMME DE 1500,80 FRANCS A LA SOCIETE […]