Jacques Randrianasolo, Ministre de la Justice sur la braise, l’interpellation musclée de Mbola Rajaonah en est la preuve – Expressmada du 22 mars 2019

0
105

A cause des crises politiques à répétition, être garde de Sceaux et ministre de la Justice devient un poste plus que délicat. Un siège éjectable à tout moment. Ils étaient souvent invités à traiter des dossiers chauds touchant des personnalités impliquées dans des batailles parfois épiques. Jacques Randrianasolo n’échappe pas à ces engrenages difficiles à dénouer. Bien sûr, des entités anti-corruption ont « préparé » la mise hors d’état de nuire de Mbola Rajaonah, mais dans ce cas, les regards se tournent vers le patron de la justice. Et à ce propos, son arrestation a soulevé quelques compassions. Il est vrai que pour avoir amassé des milliards d’ariary en deux temps trois mouvements, en un clic, Mbola Rajaonah ne peut pas être en transitaire pour qui l’honnêteté est une vertu première. Mais de là à l’interpeller dans la rue et à le coffrer illico presto, tout cela rappelle des méthodes dictatoriales perpétrées par le HVM, tant décriées par les ténors du Mapar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here