RANARISON Tsilavo dit “je fais la facture de suite 20.000 euros de IOS (Logiciel CISCO) “le 3 mars 2009

DOSSIER 2018 – 33

RANARISON Tsilavo dit dans son email du 3 mars 2009 qu’il va établir la facture d’IOS ou de la facture du licence sur téléchargement de logiciel CISCO.de 20.000 euros,

Puis RANARISON Tsilavo a signé l’avis de virement de 21.900 euros accompagné de la facture correspondante.

RANARISON Tsilavo, le plaignant, ne peut pas nier qu’il est l’auteur de la facture d’IOS ou logiciel CISCO d’après cet email alors que la base même de la motivation de la condamnation par la Cour d’appel d’Antananarivo concerne ce logiciel CISCO ou IOS, objet de la facture établie par RANARISON Tsilavo lui-même.

Dans son assignation pour diffamation déposée au Tribunal de grande instance d’Evry (France), RANARISON Tsilavo évalue les virements de la société malgache CONNECTIC à la société française EMERGENT NETWORK SYSTEMS à 1.047.060 euros.

  1. La contrepartie des virements envoyés par CONNECTIC à la société française EMERGENT NETWORK est l’envoi des matériels CISCO que RANARISON Tsilavo reconnait lui-même par un email du 23 mars 2012 que la société CONNECTIC a reçu de la société EMERGENT NETWORK de matériels pour 1.631.121,68 USD et 297.014,48 euros.
  2. La douane française a constaté que la société EMERGENT NETWORK SYSTEMS a envoyé à la société EMERGENT NETWORK SYSTEMS pour 1.415.430,31 euros de 2009 à 2011.
  3. La société WESTCON Africa distributeur agréé de la société CISCO a facturé pour 1.288.099 USD de matériels CISCO à la société EMERGENT avec comme adresse de livraison CONNECTIC Madagascar

RANARISON Tsilavo a ridiculisé la justice Madagascar en faisant acter par la cour d’appel d’Antananarivo dans son arrêt du 13 mai 2016, la motivation suivante : « Qu’ensuite les contreparties commerciales des virements effectués ne sont pas bien définies, sinon par le paiement des logiciels CISCO, or, il résulte de la pièce du dossier, cote 236, que la société CISCO a nié l’existence de la société EMERGENT NETWORK comme partenaire commercial autorisé à distribuer ses produits ;
Qu’ainsi, les factures établies par la société EMERGENT NETWORK sur la base des produits CISCO sont réputées fausses ; » :

ALORS QUE

  1. C’est RANARISON Tsilavo lui-même qui a établi la factures d’IOS ou logiciel CISCO, email du 3 mars 2009,
  2. RANARISON Tsilavo a signé TOUS les ordres de virements dont celui du 3 avril 2009,
  3. A titre d’illustration très simple, les premiers virements envoyés à la société française EMERGENT NETWORK ont servi à payer à WESTCON, une commande de matériels CISCO de la banque BMOI. RANARISON Tsilavo dit lui-même dans un email du 4 mars 2009 « Qu’il faut qu’on arrive à envoyer 121.000 USd à Paris d’ici mercredi prochain par tous les moyens ».

EN CE QUI CONCERNE L’ARRET DE LA COUR D’APPEL D’ANTANANARIVO DU 13 mai 2016:

On cherche toujours dans l’attestation de la société CISCO du 23 novembre 2013, cote 236, la phrase  « autorisé à distribuer ses produits », il est vrai que l’attestation est en langue anglaise.

et la traduction par un traducteur assermenté donne le résultat suivant

Pour être sûr de la traduction, on a fait traduire l’attestation par un second traducteur

LES FAITS

C’est sans équivoque cet email de RANARISON Tsilavo directeur exécutif de CONNECTIC du 3 mars 2009 à 10 heures 30 envoyé à Solo :
– l’email a été envoyé et reçu du GMAIL de GOOGLE , la référence en la matière,
– Un IOS est la licence ou logiciel à télécharger de CISCO,
– « je » veut dire « moi », comme l’expéditeur est RANARISON Tsilavo, il ne peut donc s’agir que de lui, RANARISON Tsilavo,
– « je fais la facture », donc c’est lui RANARISON Tsilavo qui va faire une facture au nom de EMERGENT nécessaire au virement international à CONNECTIC.
– Quoi d’autre comme preuve pour dire que c’est n’est pas Solo qui a fait des fausses factures,
– et de toute façon les virements ont une contrepartie.

 

RANARISON Tsilavo est le SEUL signataire des comptes pour Bank of Africa, il ne peux pas nier que ce n’est pas lui qui a signer le virement pour l’achat de l’IOS ou logiciel CISCO.

Le dossier complet qui montre que les virements ont une contrepartie

 

Synthèse RANARISON Tsilavo fait de suite une facture de 20.000 euros en IOS email 3 mars 2009 à 10 h 30 s