L’ombre d’houcine Arfa plane sur la présidentielle 2018 – La vérité du 26 septembre 2018

0
135

Comme si de rien n’était. Le dossier Houcine Arfa semble bel et bien enterré pour l’équipe de Hery Rajaonarimampianina. La situation risque pourtant de changer à l’approche de l’élection présidentielle. Rappelons que ce ressortissant français qui a pu se libérer de la geôle de Tsiafahy avec la complicité des membres du personnel judiciaire et pénitentiaire, est devenu tristement célèbre à la suite de nombreuses révélations sur les magouilles de plusieurs autorités du pays.

D’ailleurs, d’autres révélations sont attendues après que l’ancien Président Didier Ratsiraka ait fait une révélation selon laquelle un candidat aurait importé massivement des armes lors de sa sortie médiatique au Carlton Madagascar le 05 septembre, dernier. L’Amiral Rouge de s’interroger sur l’utilité de ces armes et leur destination. Le candidat Didier Ratsiraka n’a pas pour autant dévoiler l’identité de l’importateur, la seule certitude c’est que l’importateur n’a pas respecté le circuit normal.

Du coup, le nom d’Houcine Arfa revient dans l’esprit des uns et des autres. Ce proche collaborateur de l’ex-président Rajaonarimampianina, une fois à l’abri en France a, en effet délié sa langue en dévoilant une partie des causes de son arrestation et de son incarcération.

Un témoin gênant

Bien qu’Houcine Arfa a été qualifié par la ministre de la Justice de l’époque, Elise Alexandrine Rasolo, de « quidam quelconque », celui-ci était pourtant un membre de la sécurité de la Présidence et avait assuré la formation des membres de cette section. Ce qui fait qu’Houcine Arfa est tout sauf un « n’importe qui ».

Depuis la France, le cinquantenaire a continué de publier des révélations sur les nombreux trafics de nombreuses personnalités qui se trouvent dans le cercle du Président de la République. Dans ses confidences à la presse nationale et internationale, l’ex-proche de Iavoloha a particulièrement cité un proche conseiller du Président de l’époque, Hery Rajaonarimampianina, qui a procédé à l’importation de palettes suspectes dont les contenus étaient douteux. Ce serait d’ailleurs après la découverte de cette opération suspecte qu’Houcine Arfa, selon toujours ses confidences, serait devenu une persona non grata voire l’homme à abattre à Iavoloha. En étant un témoin gênant des magouilles qui se seraient tramées dans le cercle présidentiel, Houcine Arfa serait devenu la proie d’une tornade judiciaire à défaut d’une élimination physique directe. En tout cas, le début de la campagne électorale prévu dans moins de deux semaines promet d’être riche en révélations et surprises !

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here