Madagascar – Affaire Houcine – Les avocats évoquent un vice de procédure – La vérité du 10 mars 2018

0
113

L’ancien formateur franco-algérien Houcine Arfa d la garde présidentielle a été jugé en appel à la salle 5 qu Tribunal d’Anosy, hier, et ce, après un renvoi de l’affaire en février dernier. Il est incriminé pour kidnapping et extorsion de fonds, un fait qui remonte en 2016. Mais coup de théatre ! Les deux avocats du mercenair en fuite ont, au dernier moment, remis leur lettre de déconstitution au juge. Les conseils de Houcine Arfa ont demandé à ce que les personnes citées dans l’affaire, en l’occurence un avocat, une députée et un officier des forces d’ordre soient convoquées devant la barre. Une demande maintes fois annoncées mais toujours refusées par le juge. « Afin d’éviter un procès truqué, il faut qu’on régularise le procès selon la loi en vigueur. Puisque la Cour refuse de citer les co-accusés de’Houcine, nous sommes donc poussés à remettre au juge notre lettre de déconstitution », a fait savoir Me Santanavalona Rajohnarison. Le verdict sur cette affaire ne sera prononcé que dans quelques semaines.

Quant à la partie plaignante de l’affaire, cette décision de défense de l’ex-formateur de la garde prétorienne de la présidence actuelle, ne lui pose aucun problème. « Le dernier mot appartient à la Justice. Nous nous plions à sa décision ». a-t-il déclaré. Ce dernier n’a voulu que deux choses : confirmer la peine initiale de 3 ans de réclusion pour Houcine .  Même demande de confirmation à la justice pour les dommages exigés. « En somme, c’est le juge qui a fixé la somme sans pour autant fournir une précision sur le montant final », affirme le plaignant.

Franck Roland

Explication juridique de ce qui s’est passé au Palais de justice d’Anosy :

  • Les avocats fe Houcine Arfa se sont déconstitués car trois personnes clés n’ont pas été citées à la barre.Comme Houcine est en France et les avocats absents, le procès en appel du 9 mars 2018 n’est plus contradictoire.

Pour aller plus loin :

Les avocats de Houcine Arfa se sont déconstitués car trois témoins clés n’ont pas été convoqués par la justice à la barre :

  • le lieutenant RAZAFINDRAJAONA Zo-Arisoa,
  • Maître RAOLELINA Fanomezantsoa Christian,
  • la député NIRINA d’Antsirabe II

Compte rendu des interrogatoires paru dans le journal La vérité du 17 mars 2018

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here