Madagascar – Communiqué du Syndicat des magistrats de Madagascar du 26 mai 2018

0
30

Devant la Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), nous Syndicat des Magistrats de Madagascar, sommes CONSTERNES face AUX VIOLATIONS DES PRINCIPES CONSTITUTIONNELS et des lois en vigueur qui jettent la HONTE et le DESHONNEUR à LA JUSTICE MALGACHE en bafouant l’ETAT DE DROIT.

La HCC qui devrait être le garant du respect de la Constitution et le dernier rempart de la Justice :

  • entretient un climat d’impunité en constatant une infraction tout en s’abstenant de prononcer la sanction prévue par loi à l’encontre de son auteur,
  • foule aux pieds le principe de séparation des Pouvoirs consacré par la Constitution, en se substituant à l’Assemblée Nationale, entité, habilitée à dissoudre le Gouvernement au moyen de la motion de censure,
  • fait un déni de justice, en refusant de statuer sur l’objet de la requête qui lui a été soumise en émettant une Décision de justice qui s’apparente à une convention politique. Ce faisant, les membres de la HCC enfreignent les règles déontologiques de la profession judiciaire.

Par ces motifs :

  • Nous exprimons notre profonde indignation contre cette décision qui ne revêt nullement un caractère judiciaire mais politique et qui est totalement illégale.
  • La Haute Cour Constitutionnelle a perdu de sa dignité et de ses valeurs !

Antananarivo, le 26 mai 2018

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here