Madagascar – Vols de bœufs – Le Premier ministre accable les juges – expressmada du 1er mars 2018

0
252

La population de bovidés est en nette régression. Le Premier ministre pointe du doigt les juges, les délégués d’arrondissement ainsi que les forces de l’ordre.

Des ma­gouilles. Les responsables au niveau décentralisé sont pointés du doigt. À entendre le Premier ministre Solonan­drasana Olivier Mahafaly, en marge de l’inauguration du nouveau bâtiment de l’Institut malgache des vaccins vétérinaires (IMVAVET) à Ampandrianomby hier, des juges, des responsables territoriaux ainsi que des responsables des forces de l’ordre seraient derrière la persistance du vol de bœufs.
Il dresse ainsi un constat général sur cette filière. « Des responsables territoriaux délivrent des fiches individuelles de bovidés (FIB) régularisant des bœufs volés, de faux documents circulent dans le transport des bovidés et des fois, il est constaté du laisser aller au niveau de la Justice », affirme-t-il.
Le chef du gouvernement déplore la régression inquiétante de la population des bovidés. « L’insécurité rurale est l’une des raisons de cette situation », s’insurge-t-il. Les hauts responsables en charge de la sécurité seront ainsi convoqués la semaine prochaine. «En tant que garant de la sécurité comme stipulée dans l’article 65 de la Consti­tution, j’assume mes responsabilités », poursuit-il.

Assainissement
Véritable épine dans le pied des dirigeants successifs, le phénomène de vol de bovidé n’a jamais été maîtrisé à Madagascar. Son ampleur varie d’une région à une autre et d’une saison à une autre. Actuellement, le phénomène gagne du terrain même dans les zones réputées tranquilles comme Antsiranana et ses environs.
Plusieurs mesures ont été prises, des opérations militaires et tout récemment la mise en place du Bataillon interarmes à Ihosy. Par ailleurs, les communautés locales s’organisent dans les dina pour endiguer la recrudescence des vols de bœufs. Toutefois, le phénomène persiste. Constitués en véritables réseaux, des dahalo en col blanc orchestrent les manœuvres.
« Avec une bonne coordination des différents responsables au niveau local, je suis sûr qu’on arrivera à résoudre ce problème de l’insécurité. Des sanctions ont été prononcées à l’endroit des responsables défaillants. Les mesures de contrôles seront renforcées », continue le Premier ministre.
Avec l’affaire Houcine Arfa, l’annulation du concours d’entrée à l’École nationale de magistrature et des greffes (ENMG), le système judiciaire malgache gagnerait à redorer son image. Réclamant sans cesse l’indépendance de la Justice, les magistrats ont tout intérêt à procéder à l’assainissement pour séparer le bon grain de l’ivraie.
Avec cette déclaration du Premier ministre, le bras de fer entre la Primature et le Syndicat des magistrats de l’année dernière risque de s’embraser de nouveau.

Andry Rialintsalama

 

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/vols-de-boeufs-le%E2%80%88premier%E2%80%88ministre%E2%80%88accable%E2%80%88les%E2%80%88juges/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here