Marché fictif de 1 milliard d’ariary – L’étau se resserre autour de l’ancien premier ministre Olivier Mahafaly – La verité du 2 mars 2019

 

Un nouveau scandale de marchés fictifs s’élevant à 1 milliard d’Ariary vient d’être révélé au grand jour ! 7 personnes dont 5 maires ont été déférées auprès du Pôle Anti-Corruption (PAC) qui est la juridiction de référence du BIANCO avant – hier. Les 5 élus ont été mis sous contrôle judiciaire tandis que les deux autres suspects, dont un haut fonctionnaire au sein de la Primature et la gérante de l’entreprise bénéficiaire, ont été placés sous mandat de dépôt. Cette affaire place, une fois de plus, l’ancien Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier sur la sellette. En effet, le haut fonctionnaire en question n’était autre que l’un de ses conseillers à Mahazoarivo tandis que la dame est l’épouse de celui – ci.

Pour rappel, les doléances relatives à cette affaire ont été déposées auprès de la branche territoriale Antsiranana du Bureau Indépendant anti-corruption (BIANCO), au mois d’août 2017.Des doléances sous couvert d’anonymat rapportant des faits de suspicion de favoritisme dans l’octroi des marchés relatifs à la construction des bureaux des communes rurales, dans le District d’Antsiranana II, bénéficiaires des subventions exceptionnelles octroyées par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. Les marchés en question auraient été attribués sans aucun appel d’offres par les Maires à une seule entreprise appartenant à une dame, épouse d’un haut responsable auprès de la Primature.

D’après lesdites doléances, ces élus auraient reçu l’ordre de virer directement les subventions au compte bancaire de l’entreprise sus-évoquée sans même que les travaux n’aient été achevés ou commencés. Les cinq communes bénéficiaires des subventions exceptionnelles, en vue de construire des nouveaux bureaux communaux et concernées par cette affaire de favoritisme de grande envergure, sont Anketrakabe, Andrafiabe, Ambolobozobe, Antsalaka et Mahavanona.

 

Vers une saisine de la Haute Cour de justice

 

Les faits évoqués ont été corroborés par les investigations du BIANCO qui ont révélé des  faits de favoritisme,  de cadeau illicite et de faux et usage de faux en écriture publique. Des sources au courant du dossier, l’ancien ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, et non moins ancien Premier ministre qui a été récemment auditionné par le BIANCO concernant cette nouvelle affaire de favoritisme dans l’utilisation des subventions exceptionnelles. Selon des sources bien informées, la gérante de l’entreprise incriminée aurait offert une voiture en guise de cadeau à l’occasion de l’anniversaire d’un des enfants de l’ancien chef du Gouvernement.

Parallèlement à son traitement au niveau du PAC, le dossier pourrait également faire l’objet de saisine auprès de la Haute Cour de justice. Cette affaire s’ajoutent aux autres dossiers de détournement de subventions exceptionnelles dans plusieurs communes dont Ambohimahamasina dans lesquels sont aussi cités le nom de cet ancien candidat à la Présidentielle.

Pour le moment, le BIANCO n’a pas encore voulu faire de commentaire sur le sujet. Toutefois, l’équipe d’Ambohibao a tenu à rappeler d’une manière générale qu’il fait et continue de faire son travail et sans distinction d’appartenance politique. Le BIANCO a aussi démenti les rumeurs de chasse aux sorcières véhiculée tout en soutenant que la lutte contre la corruption est menée pour l’intérêt de la nation.

La Rédaction

En une dizaine de jours, le Procureur Général traite la plainte déposée par RANARISON Tsilavo NEXTHOPE avec la mise en détention préventive à Antanimora de Solo comprise

2018
18/08/2018

Dépôt de plainte contre RAKOTOARISOA Lynah pour vol de documents et abus de confiance

Articles similaires

2015
29/07/2015

Solo est mis en détention à la prison d’Antanimora une dizaine de jours après le dépôt de plainte de RANARISON Tsilavo NEXTHOPE chez le procureur général

Solo est mis en détention à la prison d’Antanimora une dizaine de jours après le dépôt de plainte de RANARISON Tsilavo NEXTHOPE chez le procureur général

L’article 6 du code de procédure pénale malgache et l’article 181 de la loi 2003-036 qui régit les sociétés commerciales sont clairs : la plainte d’un associé est irrecevable à Madagascar dans une affaire d’abus des sociaux puisque l’associé n’est pas la victime directe et personnelle du délit. Ce qui n’a pas empêché le juge […]

29/07/2015

Déferrement de Solo au Palais de justice d’Anosy

    Articles similaires

22/07/2015

Confirmation de la plainte par RANARISON Tsilavo à la police économique dès le troisième jour du dépôt de plainte chez le procureur général

Confirmation de la plainte par RANARISON Tsilavo à la police économique dès le troisième jour du dépôt de plainte chez le procureur général

Dès le troisième jour, la police économique convoque RANARISON Tsilavo NEXTHOPE pour confirmer sa plainte avec demande d’arrestation comme si la police n’a que la plainte avec demande d’arrestation de RANARISON Tsilavo à traiter.   Ny Septembre 2012 dia nahazo confirmation aho fa ilay société EMERGENT NETWORK SYSTEMS izay any France dia misoratra tanteraka amin’ny […]

21/07/2015

Dès le lendemain du dépôt de la plainte de RANARISON Tsilavo, le procureur général fait « un Soit-Transmis » à la police économique

Dès le lendemain du dépôt de la plainte de RANARISON Tsilavo, le procureur général fait « un Soit-Transmis » à la police économique

Malgré sa charge de travail, le procureur général a eu le temps de lire et d’analyser la plainte déposée par RANARISON Tsilavo le 20 juillet 2015. Il a donc traité le dossier et fait un soit transmis à la police économique.   D’après le code de la procédure pénale malgache, le procureur général doit transmettre […]

19/07/2015

La plainte pour abus de biens sociaux de RANARISON Tsilavo NEXTHOPE simple associé est irrecevable

La plainte pour abus de biens sociaux de RANARISON Tsilavo NEXTHOPE simple associé est irrecevable

C’est la société CONNECTIC qui est la victime d’un éventuel abus de biens sociaux et non les associés. L’article 6 du code de procédure pénale malgache ainsi que l’article 181 de la loi 2003-036 qui régit les sociétés commerciales à Madagascar. La victime directe et personnelle du préjudice est la société CONNECTIC. Article 6 – […]

20/07/2015

Dépôt de la plainte par RANARISON Tsilavo chez le Procureur général de la Cour d’appel au lieu de chez le Procureur de la République

Une plainte se dépose chez le procureur de la République et non pas chez le Procureur général de la Cour d’appel qui malgré sa charge de travail a accepté de recevoir la plainte avec demande d’arrestation de RANARISON Tsilavo NEXTHOPE. Articles similaires