Nirina Ravelohanitra bénéficie de la protection d’un réseau mafieux de commissaires de police, des magistrat et des ministres – La Gazette DGI su 24 octobre 2019

Nirina Ravelohanitra, ex-gérante de Smart Cargo, a été condamnée, avant qu’elle ne soit élue à Antsirabe II (lors de la précédente législature), pour des actes d’escroquerie mais elle n’a pas exécuté sa peine. Elle est également poursuivie pour des faits similaires mais elle n’est pas déférée au Parquet. Cette impunité et ce déni de justice paraissent étranges lorsqu’on sait que Nirina Ravelohanitra a perdu son immunité parlementaire, après sa défaite aux dernières élections législatives en février 2019. La seule explication est que Nirina Ravelohanitra bénéficie de la protection d’un réseau mafieux constitué de hautes personnalités totalement inconscientes, notamment des commissaires de police, des magistrats et des ministres, qui se rendent coupables de recel de malfaiteurs et de corruption. Après avoir été au-dessus des lois pendant l’ancien régime, Nirina Ravelohanitra compte le rester sous le régime actuel. Le service des doléances de la Présidence de la République a été saisi, en vain. De tels manquements entachent la réputation du Chef de l’Etat qui préside le Conseil Supérieur de la Magistrature et celle du Premier Ministre qui est en charge de l’exécution des décisions de justice.

PN