Affaire Houcine Arfa, Le régime est désemparé la gazette de la grande ile du 13 février 2018

0
8

Le régime Rajaonarimampianina fait mine de minimiser les attaques d’Houcine Arfa mais en vérité il est désemparé. On peut même dire que c’est l’affolement en haut lieu. Derrière une sérénité de façade, certaines personnes commencent à suer à grosses gouttes, à avoir les mains moites et à sourire jaune. Il est peu fréquent et même inédit qu’un Ministre de la Justice et un Procureur de la République soient les cibles d’une plainte largement médiatisée, après avoir été accusés de corruption. Si la procédure pénale initiée dans l’Hexagone aboutit à une condamnation des prévenus malgaches, la France pourra exiger leur extradition.  Ce sera la honte totale pour les intéressés en particulier, et pour Madagascar en général. L’équipe dirigeante a cru que sa meilleure défense serait de discréditer Houcine Arfa, afin de le faire taire. Comme à l’accoutumée, elle a sous-estimé son adversaire. La contre-offensive maladroite du régime n’a fait que conforter Houcine Arfa dans sa tactique. La démarche de ce dernier est intéressante. Veut-il aller jusqu’au bout de sa vengeance dans une logique de commando ou espère-t-il obtenir le maximum d’argent dans une logique de mercenaire ? Il a choisi de ne pas circonscrire ses attaques à la sphère judiciaire. En médiatisant chacun de ses coups, l’ancien conseiller à la sécurité du Président Hery Rajaonarimampianina montre qu’il est animé d’une intention de frapper fort, et même de nuire. Et si le personnage était davantage avide de notoriété que d’argent ? Après tout, pourquoi ne vendrait-il pas les droits liés à son histoire à une grande compagnie de cinéma ? « Madagascar » n’est pas uniquement un célèbre dessin animé. Cela pourrait devenir également un film d’aventures ou une série d’espionnage avec Houcine Arfa dans le rôle principal. Après avoir eu son quart d’heure de gloire en révélant les informations scandaleuses liées aux conditions de son incarcération et de sa fuite, Houcine Arfa est tenaillé par deux craintes : la peur d’être lâché par les autorités françaises et l’angoisse de retomber dans l’anonymat et la médiocrité. Il n’a donc pas d’autre choix que de poursuivre son entreprise de démolition du régime actuel, en alimentant les médias traditionnels et les réseaux sociaux, avec chaque nouvel épisode de sa saga malgache.

  1. GASPARD

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here