Madagascar – CNIDH: Suspicions de corruption à l’ENMG ! lagazette de la grande île du 17 février 2018

0
148

Actuellement, les cas de corruption ne sont pas des moindres et ce dans la majorité des secteurs d’activités et institutions. En effet, la corruption est dans tous ses états à Madagascar. Elle demeure présente dans au sein des divers administrations et institutions, à savoir l’éducation, les douanes, les impôts, les forces de l’ordre, la justice… Selon la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme  (CNIDH), l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes de Madagascar (ENMG)  ne fait pas exception  et fait l’objet de suspicions de corruption et de trafics d’influence autour des concours d’entrée au sein dudit établissement.  Il faut dire que les trafics d’influence et de cas de corruptions dans des concours de ce genre sont considérables. Surtout que certains parents sont prêts à payer le prix fort pour faire admettre leur fils ou leur fille aux concours d’entrées qui donnent accès aux fonctions publiques. L’accès à ce genre de concours est devenu une simple formalité pour les plus fortunés, ce qui réduit les chances  d’accès des bons candidats. A la sortie, on aura d’une part des magistrats fiers du nouveau statut qu’ils auront acquis grâce à leurs efforts, et d’autre part des individus aux compétences techniques douteuses, mais surtout à l’intégrité compromise d’avance, puisqu’ils devront rentabiliser leur investissement initial. Comment voulez-vous que les citoyens fassent confiance en la justice si la future génération est déjà corrompue d’avance ? En effet, beaucoup de citoyens s’abstiennent de recourir à la Justice,  convaincus que la partie adverse aura déjà payé les magistrats pour lui donner raison. D’où le recours à la justice populaire, où le fait d’être en masse donne l’illusion d’être dans son bon droit, alors qu’on prive un être humain de son droit à un procès équitable et pire, de son droit à la vie. Afin de rétablir la confiance envers la justice, la CNIDH demande à ce que la présente session soit annulée si les suspicions de corruption sont avérées, et que les responsables, y compris les personnalités qui se seront rendues coupables de pressions pour l’admission de tels ou tels candidats, soient sanctionnés, et les sanctions rendues publiques. On est actuellement en présence d’une croissance exponentielle de la corruption, ce qui n’est point bon pour le pays. Egalité et intégrité ne sont plus que vains mots à cause de la corruption qui prévaut dans la Grande Ile.  C’est pourquoi, la CNIDH soutient avec force les efforts du Bureau Indépendant Anti-Corruption pour combattre les pratiques de corruption à l’entrée des grandes écoles de formation de fonctionnaires.

Jean Riana

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here