Madagascar – Sept suspects inquiétés dans l’évasion d’Houcine Arfa – Madagascar tribune du 3 mars 2018

0
41

Nouveau rebondissement dans l’affaire Houcine Arfa après qu’un enregistrement de conversation entre lui et le directeur de la prison de Tsiafahy ait été diffusé sur les réseaux sociaux. Enregistrement qui par ailleurs n’a pas encore été authentifié à ce jour. Sept personnes seraient maintenant inquiétées voire suspectées d’avoir aidé à l’évasion d’Houcine Arfa de cette prison. Agents pénitentiaires, juges, mais également médecin, infirmière et chauffeur de taxi composeraient la liste selon les informations émanant du ministère de la Justice qui a tenu une conférence de presse hier.

Dans la journée d’hier également, le juge d’instruction Haingo Ramiandrisoa, chargé du dossier Houcine Arfa, a été placé sous mandat de dépôt et transféré au parquet d’Ambatolampy. Ce dernier aurait été arrêté dans la soirée de jeudi. Le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) est une fois de plus intervenu, signalant que l’arrestation de ce juge d’instruction fait fi de la loi et de son statut de magistrat et est donc tout à fait illégale. Tout d’abord parce qu’une arrestation ne peut se faire qu’en plein jour et ensuite car l’arrestation d’un magistrat devrait d’abord passer par plusieurs étapes avec à la clé une lettre du procureur général de la Cour d’Appel autorisant son arrestation. Aucune procédure n’aurait été suivie selon le SMM.

Des représentants du SMM se sont alors déplacés à Ambatolampy pour s’enquérir de l’affaire et le Tribunal de première instance (TPI) d’Ambatolampy a accordé une liberté provisoire au juge Ramiandrisoa. Le secrétaire général du syndicat des pénitenciers, Cesar Diderot, aurait quant à lui été placé sous mandat de dépôt à la prison d’Arivonimamo.

Après un certain mutisme dans cette affaire, les arrestations et les limogeages se multiplient d’un coup. Les enquêtes seraient en cours concernant tous ceux qui auraient permis cette évasion rocambolesque d’Houcine Arfa. Ce dernier bien loin du pays, vient de déposer une plainte, auprès du tribunal de Grande Instance de Paris, contre des hauts responsables malgaches dont la ministre de la justice. Ce désormais célèbre évadé, Houcine Arfa a été condamné à trois ans de prison ferme par la Justice malgache pour extorsion de fonds et usurpation de fonction. Il est aussi poursuivi pour tentative de kidnapping, détention d’armes et de munitions et association de malfaiteurs. L’imbroglio judiciaire dans cette affaire est encore bien loin de s’achever.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here